Les actus de la Compagnie

MAM en couches lavables elles l’ont fait !

26 novembre 2021

MAM en couches lavables, elles l’ont fait !

Découvrez le témoignage d’Emilie Arrault, l’une des quatre assistantes maternelles de la MAM Le cocon de Servigny (57) qui a accepté de nous partager leur histoire “couches lavables”. Une belle histoire qui dure depuis bientôt 2 ans avec les 16 enfants accueillis au sein de cette MAM engagée et soucieuse de l’environnement. 

Avoir 1 enfant en couches lavables vous fait peur ? Elles ont 16 enfants en couches lavables et une routine à toutes épreuves, on vous dit tout ici !

 

La première question que j’ai posée c’est “Pourquoi ?”

Tout commence avec une maman, qui fait un don à la MAM de toutes les couches lavables utilisées avec sa fille. Cela intrigue nos 4 assistantes maternelles, Emilie, Marie-Laure, Julie et Antoinette, et elles profitent de cette occasion pour tester les couches lavables avec les enfants. Toutes les 4 convaincues par cette expérience, elles ont vu en les couches lavables de nombreux avantages qui les ont amenées à bannir les couches jetables, elles avaient d’ailleurs “du mal à soulever leurs poubelles à cause du poids des couches”, mais cela est terminé !

Réduire leur quantité de déchets, proposer une alternative saine pour les enfants accueillis, et également réduire leur coût de structure (les poubelles ont un système de taxation au poids dans leur département) voilà les arguments qui les font choisir ce mode de change.

Quels modèles ont-elles choisis ?

Après presque 2 ans d’utilisation, Emilie, nous explique qu’avec le lot donné par la maman, elles ont alors testé 5, 6 modèles différents. Leur choix s’est alors rapidement porté sur la marque Bambino Mio (après avoir hésité avec Bum Diapers mais les culottes ne convenaient pas). Alors que la marque propose 2 modèles différents (Tout-en-Un et Tout-En-Deux), elles ont choisi les TE2. En effet, pour la collectivité, les TE2 semblaient plus adaptées, car les langes de la marque peuvent se laver à 60° ce qui était un critère important pour elles. Elles ont alors contacté la marque et ont obtenu, du fait de leur activité, des tarifs préférentiels très attractifs !

Elles ont également d’autres marques de couches, notamment des couches classiques de la marque Petit Dessous qui fonctionnent mieux avec certains petits garçons. 

Je lui ai demandé si elles utilisaient des voiles de protection, et oui, des voiles jetables sont utilisés mais rentabilisés : en utilisant ceux de la marque popolini elles profitent du fait que ces voiles soient très solides pour les réutiliser plusieurs fois en les lavant en machine (à 40° avec les culottes) en cas d’urine.

Quelle quantité de couches commander ?

Au départ, nos 4 assistantes maternelles ont pris environ 80 culottes de chaque taille avec le même nombre de langes. Une “erreur” selon Émilie, en effet les tailles 1 sont peu utilisées par rapport aux tailles 2, car elles sont vite trop petites. Lors du réassort, elles ont donc pris beaucoup plus de taille 2.

Les culottes résistent très bien, les langes, eux, ont pour certains déjà été remplacés car vraiment usés par le nombre de lavages.

Vous êtes assistante maternelle et vous souhaitez débuter l’aventure couches lavables ?

On a pensé à vous en vous proposant des offres pour vous aider à vous informer ou vous équiper :

✔️25% sur toute la boutique
✔️un atelier spécifique assistante maternelle par mois
✔️des ressources utiles (retours d’expérience).

Pour plus d’informations : bonjour@lacompagniedescouches.fr ou au 06.70.23.83.17

Et les parents dans tout cela ?

Les parents ont eu quelques questions et freins au démarrage :

  • “Allons-nous devoir les laver ?”  Non, bien sûr. Les 4 super Assmat s’occupent de tout. D’ailleurs, elles préfèrent car elles ont une routine de nettoyage bien rodée. 
  • “Les couches passent d’un enfant à l’autre ?” Oui certes, mais elles sont lavées à 60° ce qui élimine TOUTES les bactéries. Une fois passé le frein psychologique, alors cela ne pose aucun problème ! 

Globalement, les parents étaient inquiets de savoir quelle allait être la charge de travail que cela allait représenter, mais le temps leur a montré que cela ne posait aucun souci insurmontable d’organisation.

Au sein de la MAM il y a des parents pour qui c’est important, ils ne se sentent pas de le faire à la maison, mais sont ravis que la MAM propose des couches lavables à leurs enfants.
Aucune obligation, la plupart des enfants sont en couches jetables à la maison mais bénéficient des bienfaits du lavable chez leurs nounous. D’ailleurs Emilie témoigne “nous connaissons les enfants, et cela leur apporte un véritable confort, les fesses sont moins rouges, et quand on les récupère après un week-end en jetable parfois les fesses rouges reviennent et alors, notre démarche prend encore plus de sens”.

Cela coûte-t-il plus cher pour les parents ? 

Une cotisation annuelle de 50€ est demandée chaque année aux parents pour participer aux frais d’entretien notamment. Sinon, c’est la MAM qui a investi dans les couches et le prix n’est pas répercuté sur les parents !

Et en termes d’organisation et d’entretien, comment ça se passe?

Le stockage

Commençons par le stockage, à la MAM Le cocon de Servigny, il ne dure pas longtemps car les machines tournent tous les jours, les couches et culottes sont donc en transit : 

  • Soit directement mise dans la machine à laver lorsqu’elles sont souillées
  • Soit dans une bassine qui ferme. 

Aucun souci d’odeurs comme le lavage se fait tous les jours !

Mais alors on imagine que 80 couches cela leur prend une place folle !  Et bien non : une partie du stock est sur les enfants, une autre, dans la machine et pour le reste, elles ont des petites armoires à étagères simples qui remplissent leur rôle ! 

 

La routine de nettoyage

Chaque jour, elles procèdent aux lavages en 2 cycles : d’abord un gros rinçage en machine, puis un cycle long de 3H avec juste la bonne dose de lessive et un peu de “Biofresh” avec la lessive. 

Point important, les culottes et les langes sont séparés en 2 machines chaque jour : 1 machine pour les langes (à 60°) et une machine pour les culottes de protection (40°). En cas de taches, elles utilisent du savon au fiel de bœuf avant de mettre les langes en machine. 

Ce protocole est minutieusement inscrit sur une fiche mémo : les assmat “tournent” aux tâches ménagères donc les fiches permettent d’assurer que tout le monde fasse la même chose ! Dans le projet couche lavable, il est important que toute l’équipe soit motivée et mobilisée. 

Nos 4 assistantes maternelles connaissent le risque mais n’ont jamais eu d’encrassement de leurs langes/couches. Cependant, elles ont déjà réalisé “un décrassage de principe” en prévention.

 

Le séchage

Elles ont la chance d’avoir un petit bout de terrain pour pouvoir étendre les langes à l’extérieur, au soleil. Il est donc rare qu’une tâche leur résiste, mais au besoin, elles se servent du sèche-linge. Les culottes quant à elles, sèchent très rapidement.

 

L’anecdote qui ne s’invente pas : Elles ont une petite accueillie qui est vegan et son alimentation comporte beaucoup de fruits/légumes. Grosse consommatrice de myrtilles, ces dernières sont terribles pour les langes blancs puisque c’est un fruit qui tâche beaucoup. 

Les couches lavables sont-elles un problème pour habiller bébé ?

Sur la question de l’habillement, c’est un non sujet, elles n’ont jamais eu de parents qui se seraient plaint d’avoir changé la garde-robe de leurs enfants. Cependant, si elles voient un pantalon trop serré un matin, il se peut qu’elles choisissent de ne pas le mettre pour ne pas risquer les fuites, mais ces choix sont de toute façon toujours en faveur de la mobilité de l’enfant.

L’avis global d’Emilie :

Lors de notre interview, elle parlait au nom de la MAM pour dire que l’avis est très positif ! Si c’était à refaire, cela se referait en couche lavable, c’est sûr !
D’après Emilie, le plus important avant de commencer, c’est : “Que toute l’équipe soit bien en phase avec le projet”, car oui, cela va leur demander plus de travail, mais les bénéfices précités sont nombreux. Il est important de bien prendre le coup de main, cela vient facilement car “un petit ajustement peut tout sauver” !

Emilie me confie même sur le ton de la blague qu’elle trouve même maintenant que certaines couches jetables sentent mauvais.

 

Et l’avis de la PMI (Protection Maternelle et infantile) dans tout cela ? Emilie m’avoue que “pour être honnête, nous ne les avons pas consultés lorsque nous avons mis les couches lavables en place, mais lorsqu’ils ont vu passer l’info dans un article, ils nous ont félicitées !”. 

 
Vous travaillez dans une MAM et souhaitez avoir les coordonnées d’Emilie pour lui poser des questions supplémentaires ? Bonne nouvelle, elle est d’accord 🙂 Envoyez nous un message et nous vous transmettrons son contact mail.

Suivez-nous sur Instagram, YouTube et Facebook pour être au courant de nos actualités (conseils, jeux-concours, informations, contenus funs…).

Vous êtes assistante maternelle et vous souhaitez débuter l’aventure couches lavables ?

On a pensé à vous en vous proposant des offres pour vous aider à vous informer ou vous équiper :

✔️25% sur toute la boutique
✔️un atelier spécifique assistante maternelle par mois
✔️des ressources utiles (retours d’expérience).

Pour plus d’informations : bonjour@lacompagniedescouches.fr ou au 06.70.23.83.17

Archives

Catégories

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

🎁 10% de réduction
La mère noël n'est pas passée...
Dommage, c'est perdu...
🎁 1 booster offert !
Essayez un autre jour !
🎁 Cartographie des couches lavables offerte !
🎁 1 petite panière
Pas de chance aujourd'hui...
🎁 5% de réduction
Perdu...
Perdu...
🎁 1 atelier en ligne offert !
Tentez votre chance pour gagner un cadeau !
Entrez votre adresse mail et tournez la roue de la chance. Tentez de gagner un cadeau de noël 🎁
Condition :-Une chance par personne