Les actus de la Compagnie

Les couches d’occasion et l’hygiène : tout savoir sur nos protocoles

17 mars 2021

Les couches d’occasion et l’hygiène : tout savoir sur nos protocoles

Vous vous demandez certainement comment nous procédons pour l’entretien de nos couches lavables d’occasion ? La réponse est dans cet article :

L’hygiène est primordiale pour nous. C’est pourquoi nous proposons à nos clients une routine de nettoyage qui limite les risques d’encrassement des couches lavables.
Aussi, nous proposons des produits les plus neufs possibles.

Formée en tant que conseillère en hygiène lavable par le réseau reconnu ApiNapi, nous vous proposons une routine conseillée et validée par plus de 10 ans d’expériences dans les produits d’hygiène lavables.

Egalement, nous respectons dans la mesure du possible « les bonnes pratiques environnementales à mettre en œuvre lors de l’utilisation des couches lavables par des particuliers » de l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie).

La machine à laver

Tout d’abord, la Compagnie des couches utilise une machine à laver spécifique pour son activité de location de couches lavables. Il s’agit d’un appareil électroménager performant de classe A++.
Cette machine à laver est nettoyée régulièrement (tous les trimestres) en faisant un cycle à vide à 90 degrés avec une demi-bouteille de vinaigre blanc et un peu de bicarbonate de soude dans le tambour.

Les bonnes pratiques qui permettent de conserver l’hygiénisation des couches

Au sein de la compagnie, avant de manipuler les couches, nous nous lavons systématiquement les mains.
De plus, nous avons un mode de fonctionnement dit « marche en avant » : il n’y a pas de contact entre les couches sales/ou qui reviennent de location et les couches propres pour éviter tous risques de contamination.

Utilisation de produits responsables

Nous utilisons une lessive eco-labélisée et nous ne mettons que la juste dose.

Décrassage systématique

Rassurez-vous, nous avons toujours assez de packs en stock pour prendre le temps de réaliser un décrassage en profondeur de tous les produits (absorbants + Culottes) entre chaque location !
• Faire tremper les changes lavables dans un bain rempli d’eau très chaude (sauf les parties imperméables !)
• Ajouter du bicarbonate
• Ajouter du vinaigre blanc
• Incorporer du percarbonate
Le bicarbonate et le vinaigre vont produire une réaction chimique qui vont ouvrir les fibres.
Le percarbonate quant à lui, en utilisation régulière tout comme lors du décrassage, va assainir en profondeur détacher et reblanchir.
Ensuite, nous passons le tout en cycle long à 60 degrés, sans lessive.

Séchage

Dans la mesure du possible, les changes sèchent au soleil (sauf les culottes de protection en PUL, le PUL n’aime pas les sources de chaleur directe comme un soleil trop éclatant 😉
Le soleil est le meilleur détachant naturel !

Contre les taches tenaces

Nos 3 armes secrètes :
• Le percarbonate : faire tremper le change taché toute une nuit avec la poudre magique
• Le soleil
• Le fiel de bœuf (Le fiel de bœuf, issu de la bile de cet animal, est utilisé depuis longtemps comme détachant. Il contient des acides naturels (acide cholique et taurocholique) qui possèdent la propriété de disperser les graisses et toutes substances apparentées. L’organisme des bovins a besoin du fiel pour la digestion et l’absorption des lipides. La composition du fiel permet donc d’émulsionner les matières insolubles dans l’eau (fonctionnement identique au processus de la digestion). Le savon détachant au fiel « digère » en quelque sorte les taches en les dispersant.

Informations complémentaires

De plus, pour mettre en place ce protocole, nous nous sommes basés sur des résultats de tests microbiologiques : Des tests bactériologiques réalisés par des laboratoires indépendants au bénéfice de l’ADEME.

Protocole de test : A partir d’indicateurs microbiologiques, des microorganismes bactériens (type E.coli salmonelles et staphylocoque), fongiques (candida albicans) et viraux (poliovirus) sont inoculés sur les différentes parties de la couche : absorbant et culotte, qui sont lavés et séchés.
Après extraction et dénombrement des micro-organismes les résultats montrent que les températures de lavage et séchage ont un impact sur la destruction de ces microorganismes :

• Pour un lavage à 60 degrés synthétique avec un séchage air libre ou machine l’efficacité de lavage est avérée et démontrée selon les critères définis dans les normes NFEN 12 76 et NF x 30- 503 : toutes les bactéries sont éliminées

• En revanche, les lavages à 30 et 40 degrés ne sont satisfaisants que s’ils sont associés à un séchage en machine à 60 degrés et plus précisément pour les microorganismes candida albicans et staphylocoque qui sont les plus résistants de cette étude.

Enfin, vous l’aurez compris, nous faisons de l’hygiène notre priorité N°1.
Si vous avez la moindre question au sujet des couches d’occasion et l’hygiène, il ne faut pas hésiter à consulter notre F.A.Q, nous passer un coup de téléphone, ou nous écrire.

 

[DISPLAY_ULTIMATE_PLUS]

Archives

Catégories

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Comment bien choisir ma lessive pour laver mes couches ? - Nos conseils - […] Pour en savoir plus sur notre protocole de lavage, vous pouvez aussi consulter notre article ici. […]
  2. Comment choisir entre les différents loueurs de couches lavables ? - […] ses infos vous aideront à vous faire votre avis sur l’état des kits loués. Nous suivons un protocole strict…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.